• Nérac. «Les fusillés de Souge»: le camp des oubliés

    Il y a 4 mois - Par La Dépêche

    «Il ne faut pas qu'on retombe dans le piège.» Ne jamais oublier, laisser une trace aux futures générations, rendre hommage mais surtout pousser la sonnette d'alarme. Pour Claude Joseph, président de l'ANACR de Nérac, il est important dans le climat tendu que l'on connaît aujourd'hui de rappeler les erreurs du passé. «On est aujourd'hui dans une période difficile qui correspond un peu à l'époque : les problèmes financiers, économiques, les...
    Lire la suite ...