• Pierre SOULAGES

    Il y a 2 mois - Par L'art du Temps

    En 1947, Pierre Soulages expose ses brous de noix au salon des Surindépendants. Une présence monumentale, appuyée par un geste sûr, émane des ces œuvres. Les compositions sont solides, denses, recentrées. Elles attirent aussitôt l'attention dans ce contexte d'après-guerre, marqué par ce que les historiens d'art vont appeler l'abstraction lyrique.
    Si ces œuvres frappent les contemporains, c'est qu'elles ne pratiquent pas l'envolée lyrique. Leur mélodie est toute autre : c'est un accord plaqué et tenu. Le noir se densifie, se fige dans un temps immobile, et envoie un refrain des profondeurs...
    Lire la suite ...