• Prière de toucher

    Il y a 2 mois - Par L'art du Temps

    Si Sarah Goodridge m'était contée... J'aimerais qu'on me parle de son incroyable aquarelle sur ivoire « Beauté révélée », qui décrit tout autant le parcours d'une artiste autodidacte, devenue dans les années 1820 une peintre miniaturiste très en vogue à Boston, que l'engagement amoureux d'une femme, vivant à distance de son amant et usant de son art pour souffler sur le désir.
    Sarah Goodridge, Beauté révélée, 1828, aquarelle sur avoir 6,7 X 8 cm
    Étonnant autoportrait que celui de « Beauté révélée » qui, tout en ravissant le regard, en appelle au sens du toucher. Sur un morceau d'ivoire...
    Lire la suite ...