• Toulouse. Tami Notsani, innocences perdues

    Il y a 5 mois - Par La Dépêche

    L'adresse du Printemps de septembre présente jusqu'au 18 mai «Poste restante, les correspondances», une série de photographies de Tami Notsani, artiste israélienne qui partage sa vie entre Paris et Tel-Aviv. Etranges et insolites, ces photographies au format carré sous-titrées «Comme beaucoup de choses dans ce pays» révèlent une amère et mélancolique nostalgie. «Ces images d'endroits d'Israël et de Palestine revisitent des lieux que j'ai...
    Lire la suite ...